Aides financières existantes

En faisant appel à Serenity-Aid, vous pouvez bénéficier d’une aide financière. Pour vous aider à y voir plus clair, voici une liste des principales aides financières existantes en détail.

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (L’APA)

Cette aide est versée par le Conseil Départemental. Elle s’adresse aux personnes âgées en perte d’autonomie ayant besoin d’aide pour la réalisation des actes quotidiens de la vie. L’APA peut être versée à une personne dépendante vivant à son domicile, chez des proches aidants ou en établissement.

Qui peut en bénéficier ?

  • Avoir au minimum 60 ans

  • Résider de façon régulière en France

  • Etre de nationalité française. Si nationalité étrangère, être en situation régulière et posséder un titre de séjour en France.

  • Etre en situation de dépendance liée à la perte d’autonomie suffisamment importante pour justifier l’intervention d’une aide (selon l’évaluation AGGIR)

 

Quelle prestation sont prises en charges ?

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) est destinée à prendre en charge, partiellement ou en totalité, les aides de toute nature, nécessaires pour accomplir les actes de la vie quotidienne.

 

Quelles sont les démarches ?

Le dossier de demande de cette aide est à retirer auprès de votre mairie, au centre communal de l’action sociale (CCAS). Vous pouvez plus simplement demander à notre équipe Serenity-Aid un dossier de demande d’APA. Nous pouvons également vous aider à le remplir et l’envoyer.

Le CCAS transmettra votre dossier au Conseil général. Un membre de l’équipe médico-sociales (assistante sociale) est chargée d’évaluer la perte d’autonomie de la personne âgée. Elle propose ensuite à la personne et à son entourage un plan d’aide. Celui-ci peut prévoir la rémunération d’une aide à domicile, des aides aux transports ou à la livraison de repas, des aides techniques et des mesures d’adaptation du logement ou encore le recours à un ou plusieurs dispositifs de répit. La personne âgée doit alors accepter ou faire connaître ses modifications de plan d’aide sous 10 jours.

L’attribution de l’APA est validée dans un délai de deux mois (à compter de la date de dépôt du dossier. Passé ce délai, un montant forfaitaire est versé dans l’attente d’une décision explicite).

La commission départementale APA décide du montant alloué en fonction du plan d’aide préalablement établi. La prise en charge n’est pas toujours totale, une participation financière peut être laissée à charge de la personne en fonction de ses revenus.

 

Quels sont les montants et plafonds de l’aide ?

Le montant de l’APA est calculé en fonction des ressources. Dans le cas d’un couple, l’ensemble des ressources est pris en compte dans le calcul.

Son montant est égal au montant du plan d’aide réellement utilisé par le bénéficiaire, diminué d’un restant à charge éventuel.

 

Montant du plan d’aide

Les plans d’aide sont plafonnés à :

  • 1 734.14 €/mois pour le GIR 1

  • 1 394.86 €/mois pour le GIR 2

  • 1007.83 € /mois pour le GIR 3

  • 672.26 €/mois pour le GIR 4

 

Montant du reste à charge

Le reste à charge est variable selon les ressources du bénéficiaire. Plus les ressources sont importantes, plus le reste à charge est élevé.

 

  • inférieures à  810.96 € par mois: aucun reste à charge

  • entre 810.96 € et 2986.58 € par mois: le reste à charge varie progressivement en fonction du niveau des ressources jusqu’à 90% du plan d’aide

  • supérieures à  2986.58 € par mois: le reste à charge est de 90% du plan d’aide.

 

Prestation de compensation du handicap (PCH)

La prestation de compensation du handicap est une aide financière versée par le département. Vous pouvez y avoir recours en cas de handicap pour rembourser les dépenses liées à votre perte d’autonomie. Cette aide prend en charge certaines dépenses liées au handicap tel que l’aménagement du logement ou du véhicule, et le recours à un service à la personne. Cette aide est personnalisée, modulable en fonction de vos besoins. 

Son attribution est fonction de votre degré de perte d’autonomie, de votre âge, de vos ressources et de votre résidence. 
 

Plan d’Action Personnalisé (PAP)

Les Caisses de Retraite ont des dispositif pour financer le plan d’actions personnalisé et qui prend en compte les attentes et les besoins de plus en plus diversifiés des retraités. Il s’adresse aux personnes relativement autonomes, mais nécessitant un soutien du fait de leur âge, de leur santé, de leurs ressources et de leurs conditions de vie à domicile.

 

Les conditions d’attribution :

  • Être âgé d’au moins 55 ans,

  • Être titulaire d’une retraite du régime général de la Caisse

  • Être classé en GIR 5 ou 6 sur la base de la grille AGGIR

  • Ces prestations sont soumises à des conditions de ressources et une contribution financière est toujours laissée à la charge du bénéficiaire. L’aide est plafonnée à 3 000 € par an

 

l’Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation (L’ARDH)

 

L’aide au retour à domicile après hospitalisation est attribuée par les Caisses de Retraite. Votre dossier de demande d’ARDH est monté par les services sociaux de la structure hospitalière où vous êtes/étiez. Elle est destinée à financer les services à la personne dont l’aide à domicile au retour au domicile et ce durant trois mois. Dans certains cas, la demande doit se faire avant la sortie d’hospitalisation.

Renseignez vous auprès du service administratif de votre hôpital ou auprès de la Caisse de Retraite dont vous dépendez.

 

Le dispositif sortir +

 

Le dispositif Sortir + s’adresse aux personnes âgées de plus de 80 ans percevant une retraite complémentaire d’une caisse Arrco (non cadres) ou Agirc (cadres). De plus elle doivent être confrontées à l’isolement ou à la solitude. Cette aide permet de financer les déplacements des personnes âgées, au moyen de chèques permettant de payer des transports effectués par un prestataire agréé.

Pour plus d’informations, adressez-vous à votre caisse de retraite complémentaire principale.

 

La Mutuelle

 

Certaines mutuelles accompagnent financièrement leurs adhérents dans l’intervention d’une aide-ménagère ou d’une auxiliaire de vie. Cela est valable suite à une hospitalisation ou une immobilisation à votre domicile.

Renseignez-vous auprès de votre mutuelle.